a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

Latest News

    No posts were found.

Water in Hong Kong

A chaque saison des pluies, on a l’impression que de l’eau, on en a plus qu’assez, et pourtant. L’eau est un vaste sujet, notamment à Hong Kong et pas seulement pour son côté Feng Shui. L’or bleu est souvent considéré comme une ressource acquise, toujours accessible et qui fait partie de notre vie. Elle est l’élément principal du corps humain et l’élément indispensable à l’agriculture et à de très nombreux secteurs d’activité comme les centrales électriques, les usines de production, les fabrications textiles, papiers, chimiques ou plastiques.
L’eau est indispensable pour tout, partout.

À Hong Kong, la situation est particulière. La consommation d’eau par habitant est énorme, en moyenne 20% plus élevée qu’ailleurs dans le monde, malgré les habitudes de plus de 60% de hongkongais de boire de l’eau en bouteille.

Cette consommation à outrance reste une énormité quand on sait que la ville a connu des rationnements d’eau drastiques dans les années 60 et 70 avec un accès à l’eau, au pic de la crise, de 4h répartis sur 4 jours.

Mais pourquoi cette consommation excessive ?

La raison principale est le prix de l’eau particulièrement bas qui ne reflète absolument pas son cout réel. Il n’incite pas à l’économie et favorise le gaspillage domestique et industriel comme au sein des infrastructures de la ville où les fuites sont nombreuses et peu souvent réparées.

Savez-vous comment Hong Kong s’approvisionne en eau ?

Pauvre en lacs naturels, en rivières et en sources accessibles, la ville n’a pas eu d’autre choix que de construire des réservoirs au moyen de barrages. Il faut dire que le paysage vallonné de la ville offrait des bassins naturels.

Avec une population en pleine expansion vers les années 60, les réserves locales n’ont rapidement plus suffi et la ville a choisi d’importer l’eau de Chine. La ville de Dongjiang approvisionne aujourd’hui 80% de la consommation locale en eau dite « fraîche ». Ce contrat d’approvisionnement est basé sur une quantité d’eau prédéfinie, peu importe la consommation réelle et le coût de revient absolument pas répercuté auprès du consommateur final, raison du gaspillage existant.

Il y a quelques années, Hong Kong a mis en place l’utilisation de l’eau de mer pour les toilettes. Malgré un succès limité au départ, aujourd’hui 80% des habitations sont équipées de ce système.

Le sujet vous intéresse ? Réservez dès maintenant une visite guidée autour de ce thème: contact@hkalacarte.com et n’oubliez pas votre eau !

×

Powered by WhatsApp Chat

×